Syndicat C.G.T.
INSEE PICARDIE

Compte rendu de la réunion syndicat C.G.T. - Direction de l'INSEE PICARDIE du 8 décembre 2003

 

1°) Réorganisation du SED

La direction de l'INSEE PICARDIE souhaite réorganiser le SED en trois pôles : le service spécifique (essentiellement études et portage de l'offre INSEE), le service universel (diffusion, traitement de la demande), le " back office " (publication, marketing, Internet, communication externe). L'objectif est de mettre en place cette nouvelle organisation pour avril-mai.

L'objectif en matière de diffusion est de " mettre Internet au cur de la demande ", autrement dit, de reporter à partir de la mi juin une partie de la demande sur les centres d'appel de l'INSEE Rouen et Strasbourg (les PIC) et sur différents organismes ou points relais régionaux d'accès public à Internet. Il n'y aura donc plus de réception d'appels téléphoniques, ni d'aide et de soutien aux recherches sur Internet. Toutefois, l'accueil des publics n'est pas abandonné, ni la réponse au courrier. Mais on privilégie la réponse à une centaine de demandeurs régionaux considérés comme importants, les autres étant renvoyés sur Internet.

Pour les personnels, cette réorganisation suscite une forte attente d'éléments concrets : quels seront la place et le travail de chacun, le contenu des futurs postes. Une attente d'autant plus forte que cette réforme devrait conduire à redécrire tous les postes du SED, avec, pour conséquence, le développement de la polyvalence, la réduction à 2 ou 3 du nombre de personnes chargées de l'accueil et même, une diminution globale du nombre de postes du SED. Autrement dit, on fait une réforme sans garantir à chacun une place dans la nouvelle organisation ! Nous demandons cette garantie pour tous celles et ceux qui souhaitent rester au SED. De même, nous avons demandé le développement de l'équipe CREAO, tant en personnel qu'en travaux. La direction n'exclut pas cette possibilité mais attend de nouveaux travaux et financements. Enfin, il faut prendre en compte toutes les personnes qui ne souhaitent pas " porter l'offre " à l'extérieur, travail il est vrai encore peu clair. A noter aussi que la réflexion sur cette organisation va se poursuivre en janvier et février, ce qui ne nous apparaît pas un calendrier favorable à une réelle concertation étant donné qu'un tiers du SED sera pris par le recensement de la population.

Pour l'INSEE, nous demandons que toute réforme aille dans le sens d'un accroissement du service rendu et non le contraire. Or, en matière de diffusion, la mise en place de centres d'appel dans trois régions a déjà eu pour conséquence de réduire d'environ 30% le nombre d'appels téléphoniques. De plus, la politique du tout Internet a ses limites : tout le monde n'y a pas accès (à commencer les communes qui sont pourtant de partenaires particuliers pour le recensement), et même quand on y a accès, encore faut-il savoir que l'information existe, la trouver et la comprendre. Il est ainsi paradoxal de laisser les demandeurs se débrouiller seuls sur le Net quand on sait que les prochains résultats du recensement nécessiteront un appui et des explications importantes sur la signification et l'interprétation des chiffres.

2°) Etude inter générationnelle

Nous avons demandé à être informé des résultats de l'étude inter générationnelle, cette étude menée sous forme d'entretiens en mai dernier dans 3 directions régionales : Amiens, Caen et Reims. Elle a été réalisée à la demande de la direction générale et non de la direction régionale, précise la direction de la DR, dans les trois établissements accueillant le plus de jeunes actuellement. L'objectif est de mesurer leur insertion et les relations entre générations en résultant.

Au niveau des directions des DR, trois stratégies d'intégration des jeunes arrivants ont été mises en évidence : les pépinières (les jeunes vont surtout aux études), la répartition des jeunes au sein des équipes existantes et une politique non préétablie de laisser faire qui vise à intégrer les jeunes au gré des mobilités.

Au niveau des personnes, quatre stratégies individuelles ont été identifiées : les " légalistes " pour qui qualité et conditions de travail comptent beaucoup, les " pionniers " pour qui autonomie, technicité et utilité sociale sont importantes, les " mobiles " qui recherchent changement et encadrement et les " bricoleurs ", polyvalents, souvent dans l'encadrement intermédiaire, pour qui le travail est source d'affirmation.

Au-delà de ces résultats, nous avons demandé que soient pris en compte d'autres constats : le fort taux de refus de participation à cette enquête à la DR, la prise en compte du contexte local lors de cette enquête avec une direction qui a contribué à opposer les générations plutôt que de chercher à les intégrer en développant une conception élitiste des personnes et des travaux. De même, nous avons demandé que l'expérience soit une valeur mieux reconnue et valorisée au même titre que la technicité ou le savoir.

La direction de la DR souhaite tirer des conclusions de cette étude pour améliorer le fonctionnement interne de la DR et développer en 2004 des formations au management.

3°) En bref

* Budget : fin octobre, de nouveaux crédits d'un montant de 28000 euros ont été attribués à l'INSEE PICARDIE. Au total, 95% de la dotation annuelle 2003 ont été fournis à la direction régionale (DR). Ces nouveaux crédits ont permis le remplacement de la climatisation de la salle des machines informatiques, l'achat de mobiliers pour 4 bureaux, celui d'un vidéoprojeteur, etc. Le budget 2004 s'annonce en revanche plus difficile avec environ seulement 85 à 87% des crédits de l'année précédente. Aussi, la direction de la DR envisage de mettre en place une programmation budgétaire dès janvier avec un contrôle plus strict des dépenses.

* Comité hygiène et sécurité (CHS) : nous avons demandé que la DR réclame au CHS des financements pour des stores anti-chaleur pour la cafétéria et des stages post-conduite pour permettre au nombre de plus en plus élevé de personnes de l'INSEE PICARDIE qui se déplacent de pouvoir se perfectionner.

* Parking : nous avons demandé que les " collages " des voitures par le personnel de la Chambre régionale des Comptes (CRCP) cesse. Un courrier de la direction de la DR à la CRCP sera fait en ce sens. Parallèlement, 3 places supplémentaires devraient être louées auprès de la CCI. En janvier et février, des mesures seront prises pour éviter que les 17 voitures louées pour le recensement de la population n'engendrent des problèmes supplémentaires : garde du véhicule le week-end, paiement du stationnement au parking de la gare le vendredi, etc. Pour le plus long terme, un groupe de réflexion pourrait être mis en place pour faire des propositions pour résoudre le problème de surpopulation du parking INSEE.
* Campagne de mobilité : elle aurait lieu fin mars - début avril en un seul tour. Ces dates auront pour conséquence que les 5 contrôleurs (2 internes, Aude et Jean-Philippe, et 3 issus du concours externe) qui vont arriver du CEFIL en poste à Amiens à cette période, ne connaîtront pas leur affectation au sein de la DR immédiatement !