Syndicat CGT
INSEE PICARDIE

 

Compte rendu de la réunion CGT-Direction de l'INSEE PICARDIE du 19 février 2009

 

1°) Programme de travail 2009 de l'Insee Picardie

Nous avons fait plusieurs remarques à propos du programme de travail 2009 de l'Insee Picardie.

D'abord, nous avons demandé que la direction régionale continue à pouvoir mener des études et à les publier même s'il n'y a pas de partenaires, en particulier sur le recensement de la population et en matière d'études sociales, qui risquent de ne pas être menées, faute de partenaires alors que des attentes existent. C'est notre rôle de service public. La direction n'exclut pas l'autosaisine à partir de certaines sources Insee (Recensement de la population, Estel) et convient que cela peut représenter un quart des travaux menés par la DR dans une année. En revanche, elle est plus réservée sur le fait de mener seules des études sociales et espère beaucoup du nouvel investissement PSAR sur la pauvreté pour trouver un partenariat sur le sujet.

Nous avons renouvelé notre refus du principe d'externalisation des publications et souligné que le fait de réaliser quelques publications à l'extérieur pouvait conduire ensuite à généraliser cette pratique. La direction estime que l'Insee doit se centrer sur son " cœur de métier " et est convaincue que le résultat sera aussi bon qu'aujourd'hui, mais dit vouloir conserver une compétence interne à la DR en ce domaine. Le problème est que ce genre d'engagement n'engage pas les futurs directeurs ! Une évaluation des premiers travaux externalisés en 2009 sera faite.

Nous avons fait remarquer que l'annonce dans le programme de travail de la fusion de divisions paraissaient brusquer les choses et ne pas tenir compte des personnes concernées. La direction assure que les fusions au SAR ne se feront qu'après le départ en retraite effectif des chefs de division concernés. Pour le SES, le rapprochement RP-SIG se fera sans attendre le départ du chef de division SIG, la direction estimant qu'il doit trouver un poste de cadre A, son poste actuel n'étant pas de ce niveau.

Pour les travaux menacés par le projet de délocalisation à Metz, nous avons demandé ce que la direction pensait de la possibilité de regroupement du travail OLEE dans certaines DR avant même leur transfert à Metz. La direction tient à conserver le plus longtemps possible les travaux menacés et n'écarte pas l'éventualité d'examiner de récupérer temporairement OLEE d'autres DR dont les équipes vont se réduire pour cause de départ en retraite (Reims par exemple).

Nous avons déclaré être favorables à une coopération interrégionale, à condition qu'elle soit équilibrée entre régions. En particulier, nous ne souhaitons pas d'aller trop loin dans un travail avec Lille, sachant une des options du moyen terme Insee est… le regroupement en interrégion, mettant en péril, en 2015 ou un peu plus tard, l'avenir de certaines DR (disparation ou maintien de sites " symboliques "). La direction s'en tient à une coopération avec Reims et surtout Lille.

A noter enfin qu'à ce propos, le personnel de Lille sera amené à pouvoir postuler pour être superviseur sur la partie nord de la Picardie (Somme et Aisne). Suite à notre interrogation, la direction dit que les éventuels candidats ch'ti seront prioritaires sur ceux de l'Insee Picardie. Les candidats picards seront alors incités à prendre un poste de superviseur plus au sud ou choisiront de ne pas être superviseur. Nous avons dit notre désaccord : d'une part, les zones de supervision les plus difficiles à pourvoir sont au sud de la région et non au nord. De plus, certains superviseurs ont accepté de s'occuper des zones éloignées et, lorsque cela était possible, étaient rapprochées d'Amiens au fil des ans pour les remercier de leurs efforts initiaux. Rompre avec ces pratiques va décourager les candidats picards.

2°) Mobilité interne

Nous avons souhaité aborder le sujet de la mobilité pour savoir si tout le monde pourrait participer à la campagne de mobilité interne de la DR, qui aura lieu entre début mars et mi-mai. La direction a répondu qu'elle ne refuserait à personne de bouger, quel que soit le poste occupé, sachant que les personnes peuvent prendre pour 3 ans (ou plus) tous les postes, y compris à OLEE ou ECMOSS. Notons quand même que les candidats pour ses postes condamnés à Amiens si la délocalisation se fait risquent d'être rares ! Elle ne garantit pas qu'il en sera de même à partir de 2010 ! Par ailleurs, elle affirme qu'aucun poste n'est déjà préaffecté à certaines personnes… sauf que certains chefs de division et/ou de service ont déjà dit ne pas vouloir de certaines personnes ! On n'attribue pas un poste déterminé mais on refuse les autres ! Tout est dans la nuance. Enfin, la présentation des postes offerts lors de la campagne de mobilité sera remplacée par des journées " portes ouvertes " dans les divisions.

3°) Entretiens d'évaluation

Nous nous sommes fait l'écho des remarques enregistrées suite au déroulement des entretiens d'évaluation. Elles portaient aussi bien sur le contenu des objectifs qui étaient assignés, leur rédaction, la non prise en compte du contexte de travail pour discuter des résultats passés, le compte rendu des entretiens qui ne respectait pas les propos tenus, l'absence de questions sur la formation, etc.

Cela est d'autant plus grave qu'en 2010, l'entretien d'évaluation sera fusionné avec la notation et deviendra entretien professionnel. Cela favorisera encore plus la notation à la " tête du client ". Une harmonisation et une révision de certaines pratiques paraissent nécessaires. De plus, ces entretiens ne prennent pas du tout en compte le travail d'équipe.

La direction de l'Insee Picardie reconnaît des imperfections dans la façon dont ont été menés cette année les entretiens à la DR, notamment à niveau des comptes rendus écrits. Mais elle trouve que ces entretiens sont une " chance " pour le personnel, évalué et évaluateur, (pas nous !) et souhaite développer en 2009 un groupe de travail sur le sujet et former les évaluateurs à ces entretiens (à nouveau pourrait-on dire, car ils l'ont, pour une bonne partie d'entre eux, déjà été !)

4°) Jours de congé obligatoires

La direction nationale de l'Insee souhaite fixer d'office des jours de congé obligatoires pour l'ensemble du personnel afin de fermer les établissements de l'Insee. Ces journées sont soumises à accord syndical. Pour 2009, ce serait les 22 mai et 13 juillet. Nous avons fait remarquer que le 22 mai, les établissements scolaires n'étaient pas majoritairement fermés et que, par conséquent, ce n'était pas une journée qui arrange les familles avec enfants. Plus généralement, nous avons dit que nous ne sommes pas favorables à ce système, car nous souhaitons que chacun conserve la liberté de fixer ses congés comme il l'entend. Trop de salariés, n'ayant pas le choix de leurs congés, revendiquent cette liberté. Il serait dommage de la perdre. D'autant qu'à terme, la direction nationale de l'Insee propose de fermer les établissements 5 jours (3 jours nationalement et 2 jours localement). Qui dit que demain, cela ne sera pas davantage ! Pour être absents ces jours, les personnels pourraient prendre soit une journée de congé ordinaire, une récupération ou une journée de leur compte épargne temps (pour ceux qui le peuvent !). De plus, la direction nationale de l'Insee envisage, d'ici la fin 2010, d'harmoniser la gestion des congés annuels avec celle des autres ministères et de fixer cette date limite des congés au 31/12 de chaque année (actuellement début mai de l'année suivante à l'Insee de Picardie).

5°) Formation

Après présentation du programme de formation par la direction de l'Insee Picardie, nous avons fait remarquer qu'il n'était pas bon de lier les demandes de formation à l'entretien d'évaluation. En effet, ces demandes doivent pouvoir se faire toute l'année, en continu et être enregistrées comme telles. De plus, l'entretien n'est pas toujours le moment le plus favorable… comme le prouve le fait que certains n'aient pas du tout abordé ce point !

Par ailleurs, le programme 2009 de la DR comprend une majorité d'actions demandées par la direction et pas forcément par le personnel Enfin, le programme laisse peu de place à la formation générale et personnelle, alors que l'évolution de nos fonctions (sans parler de reclassement suite à une délocalisation par exemple) demande d'avoir des connaissances générales… que la formation 2009 exclut ou presque, en dehors de l'économie.

Nous avons demandé aussi que l'exclusion des formations d'une personne est inscrite à la préparation à un concours ait des exceptions car certaines formations (préparation à l'expression orale, connaissance générale) peuvent justement aider à la réussite au concours !

Ensuite, le programme ne nous paraît pas tenir assez compte du passé, des formations aux entretiens d'évaluation ayant déjà eu lieu notamment.

Par ailleurs, pour permettre au personnel de demander des actions de type DIF, il serait bon de faire connaître l'ensemble des formations possibles qui ne sont pas limitées au programme Insee.

La direction de l'Insee Picardie listera toutes ces possibilités. Elle souligne que des priorités ont été établies et que certaines actions de formation ne seront peut-être pas réalisées, compte tenu des contraintes financières et de calendrier. Elle indique que les formations à l'économie sont une réponse à la formation de caractère généraliste.

6°) Budget

Le montant du budget 2009 est proche de celui de 2008. La DR a reçu en ce début d'année 56% des crédits de fonctionnement et 83% de la masse salariale. Les prévisions d'utilisation ont conduit à augmenter l'enveloppe des crédits de déplacement et de formation. Il faudra veiller à bien suivre l'évolution des besoins des rémunérations d'enquêteurs pour éviter le manque de crédits en fin d'année, comme cela s'est produit en 2008.

7°) Divers

* Travaux pour transformer les locaux de la rue des Otages. L'appel d'offre a été lancé. Selon la direction de l'Insee Picardie, le cahier des charges comprend les travaux de transformation des locaux, d'isolation thermique, d'éclairage, de sécurité et d'aménagement d'un quai de déchargement. Il demande aussi que des délais courts de réalisation des travaux soient respectés. Nous examinerons en détail ce cahier des charges dès que la direction nous l'aura fourni. Le coût du projet (architecte et travaux) est d'environ 150.000 euros, hors taxes.

* Alarme. Des travaux de mise aux normes de l'alarme incendie de la DR sont à réaliser.

* Paie. La paie de la DR est transférée à Caen. Il faudra suivre de près les problèmes qui se présenteront. C'est un service de proximité que nous perdons car, désormais, pour toute question, nos interlocuteurs seront en Normandie !

* Photocopieurs et imprimantes. Nous avons soulevé le problème des photocopieurs et imprimantes qui conduit parfois le personnel à ne pas pouvoir y avoir accès pendant de longues périodes (3ème étage notamment). Nous avons souhaité que soient examinées les conditions d'intervention du dépannage (clause en cas de panne prolongée).

* Enquêtes Ménages. Lors de la réunion de juin 2008 à propos des enquêtes, il avait été acté qu'un point serait fait sur les conséquences concrètes pour les enquêteurs du changement d'échantillon-maître, de l'extension de l'échantillon de l'enquête Emploi et de la charge de travail suite au passage d'aire en secteur. Une réunion se fera sur ce thème avant l'été.

* Entretien des locaux. Nous demandons à la direction de l'Insee Picardie de suivre de prêt l'évolution des conditions de travail des femmes de ménage à la DR, sachant que l'entreprise Onet donne les produits d'entretien au compte-gouttes et qu'elle souhaite réduire à nouveau les heures de travail que ses employés consacrent à la DR.