Syndicat C.G.T.
INSEE PICARDIE

LE COLLIMATEUR
11 mars 2008

 

Un directeur change, la vie de l'INSEE PICARDIE continue, le Collimateur aussi. Sauf que…

Durant ces 4 dernières années, l'INSEE PICARDIE s'est affaibli. Nous avons montré que la direction régionale (DR) est celle qui a été la plus touchée par les réductions d'effectifs (-11% en 18 mois). Rappelons qu'il y avait 115 personnes mi 2005.

Parallèlement, la direction de la DR a refusé un pôle où elle était prioritaire (la paye). Or, aujourd'hui, ce pôle occupe 6 personnes dans chacune des 2 DR concernées (Caen et Clermont), alors qu'elles n'ont récupéré la paye que de la moitié des DR. D'ailleurs, elles vont bientôt avoir à gérer celle… de la Picardie ! On a beau dire que cela risque de ne pas durer avec la possible concentration de cette tâche au niveau du ministère, il n'empêche que c'est un travail qui existe et dont le départ (éventuel) peut faire l'objet de compensation.

De même, l'une des raisons, officielle à la DG, pour laquelle la baisse d'effectifs est aussi importante en Picardie, c'est le fait que la DR a refusé de prendre des Pacte, ces emplois sans concours réservés aux jeunes ayant quitté l'école sans diplôme. Eh bien, nous avons toujours pensé que c'était une erreur dont nous payons les conséquences. En effet, être sans diplôme ne signifie pas être sans capacités ou potentiels, ce que beaucoup de directeurs semblent malheureusement oublier.

Enfin, l'image de l'INSEE en Picardie mérite aussi d'être améliorée. On a trop tendance à faire de l'autosatisfaction (on pourrait faire en revanche, un peu plus d'autosaisines), en oubliant que l'on vit dans un monde un peu fermé des " partenaires privilégiés ". Pourtant, il existe d'autres publics à qui, certes, l'INSEE a clairement choisi de ne plus s'intéresser en les renvoyant sur les centres d'appel et Internet. Mais il y a aussi le fait que, pour la première fois depuis longtemps, l'INSEE n'a pas assez fait d'investissements pour répondre aux nouveaux besoins statistiques de notre société. Les exemples récents de la mesure du pouvoir d'achat et du chômage en témoignent. L'impact des prix des produits de première nécessité, dans le premier cas, et de la précarité, dans le second, a été sous-estimé faute d'une connaissance suffisante des phénomènes. Et beaucoup reste à faire, au plan national, mais encore plus au niveau régional.

Cela n'est pas sans effet. Ainsi, l'INSEE de Picardie est la seule direction régionale à être membre de droit de la section prospective d'un conseil économique et social régional (CESR), organisme réunissant les représentants de la société " civile " de la région (associations, partenaires économiques et sociaux, institutions) dont le rôle est de proposer des solutions aux problèmes de la région. La CGT n'est pas pour rien dans cette présence de l'INSEE au sein de ce CESR qui permet un affichage et une reconnaissance des travaux de l'Institut. Or, cette section prospective vient de renouveler ses membres. Différents échos montrent que le maintien de l'INSEE PICARDIE en tant que membre de droit n'est pas allé de soi. Preuve s'il en est que la place et l'image de l'INSEE ne sont pas incontestables.

Ces dernières années ont été aussi l'occasion d'une remise en cause, plus ou moins sournoise, du règlement intérieur de la DR. Pourtant, il existe un vœu qui a été adopté lors du CTP (comité technique paritaire) de l'INSEE de juillet 2006 qui indique que " le CTP de l'Insee se prononce pour que toute modification du contenu du règlement intérieur soit discutée avec les sections syndicales de l'établissement. Ces modifications seront soumises au vote du personnel. Ceci ne concerne pas les changements survenant à la suite de modifications réglementaires. " Or, en Picardie, la " discussion " avec le syndicat fut " limitée " car, plusieurs fois, les décisions prises par la direction furent en totale contradiction avec ce qui avait été dit au cours de ces rencontres. Aussi, vu cette façon d'agir, il n'y a plus de rencontres depuis 2 ans. D'autre part, il n'y a jamais eu de vote du personnel sur quoi que ce soit. Et pourtant, ce vœu est valable partout, y compris Amiens. Par conséquent, nous demandons son application et le réexamen de certaines décisions.

Dans le même genre, nous avons connu les promesses du moyen terme. En 2010, l'INSEE PICARDIE, cela devait être 110 personnes, de nouveaux travaux, des pôles, etc. Résultat : rien. L'objectif pour 2008, c'est un maximum de 99 personnes. Rappelons à cette occasion juste un propos prononcé lors de la visite à Amiens du chef de l'Inspection générale de l'INSEE (11 janvier 2006) : " de toute façon, pour avoir autant de superviseurs du recensement, la DR ne doit tomber en dessous de 100 personnes ". Eh bien, nous y sommes pourtant. Que devient l'engagement ?

De même, on nous a dit que le moyen terme allait transformer l'INSEE PICARDIE de " la plus grande des petites DR en la plus petite des moyennes DR ". Là encore, rien à l'horizon, au contraire.

Enfin, c'était folie que de dire que l'existence de quelques DR pouvait être menacée. Pourtant, certains directeurs en ont parlé ouvertement et un petit vent de panique a même soufflé chez d'autres quand, lors de la dernière " inspection ministérielle " qu'a connu l'INSEE récemment, les inspecteurs ont découvert presque par hasard que l'INSEE avait des antennes régionales et se sont demandés à quoi cela pouvait servir. Aussi, ils sont allés en visiter une jusque… Saint-Quentin-en-Yvelines ! En Picardie, la riposte s'est traduite par une note du Préfet à sa hiérarchie pour vanter les bienfaits d'avoir une DR chez soi. Mais cela prouve que la pérennité des sites INSEE n'est pas acquise et qu'en peu de temps, on peut remettre en cause cela.

Aussi, le changement de direction de l'INSEE PICARDIE (directeur et chefs de service) doit être l'occasion de donner un nouveau souffle, de nouvelles ambitions, de nouveaux travaux et emplois à cette DR. La renforcer, c'est aussi la pérenniser.

En bref

* Primes. Merci à celles et ceux qui ont déjà répondu à notre enquête Primes. Nous rappelons que vous pouvez toujours y répondre. Il suffit de consulter ses 12 bulletins de salaire de 2007. Parfois, cela peut être l'occasion de faire un peu de classement…

* Transparence (1). Il y a eu en 2007… 6 comptes rendus de comité de direction de l'INSEE PICARDIE. Sachant qu'il y en a un comité par semaine ou presque, cela est un bon " indicateur " de l'absence de circulation de l'information dans cette DR !

* Transparence (2). Nous étions intervenus l'an dernier pour que votre note 2006 vous soit communiquée dès qu'elle était validée par la DG. La direction avait répondu alors qu'il fallait attendre que les appréciations soient écrites. Résultat : vous l'avez eu 5 mois après qu'elle ait été attribuée par la hiérarchie ! Cette année, ce qui était impossible l'an dernier est devenu possible ! Vous serez bientôt destinataires de votre note 2007 comme dans les autres DR, sans attendre l'appréciation ! Il n'y aura plus que 3 mois entre le moment où la notation est faite et celui où elle est communiquée. Allez, encore un effort et vous aurez votre note 2008 fin janvier 2009, comme autrefois. En tout cas, ce changement est une nouvelle preuve du blocage de la circulation de l'information, voulu par la précédente direction. C'était aussi un moyen de banaliser la notation, pour éviter de la justifier : quel intérêt d'aller demander des comptes pour une notation vieille de 5 mois ! Car, nous vous le rappelons, vous pouvez toujours demander à avoir un entretien avec votre hiérarchie à propos de votre note.

* Micros portables. Le changement de directeur, cela peut être aussi l'occasion de relancer le dossier des anciens micros portables RP, changés mi 2007 et toujours pas mis en vente. L'objet serait, rappelons-le, de pouvoir en faire bénéficier le personnel. Encore faut-il que la 1ère étape soit franchie, à savoir les déstocker.

* Environnement. Chaudière et ascenseur en panne, portes qui coincent, bureaux où on sent l'air et/ou le froid, nos locaux ont besoin d'une bonne révision pour leurs 20 ans. Ne serait-ce pas l'occasion d'en profiter pour améliorer les qualités environnementales de notre bâtiment et de nos pratiques : chauffage, isolation, lumière, papier, bruit, etc ? D'autant plus que des travaux sont envisagés pour 2008.