Syndicat C.G.T.
INSEE PICARDIE

LE COLLIMATEUR
13 septembre 2005
La Saga de l'été à l'INSEE : Premier Episode

 

1°) Carrière à l'INSEE

* Adjoint administratif : la carrière type du " C " de la Fonction publique prévoit un espace indiciaire supérieur (EIS) dans lequel le dernier échelon est supérieur au dernier échelon de la carrière des adjoints administratifs de l'INSEE (AAP 1ère classe 3ème échelon : indice 393, dernier échelon de l'EIS : 415). La CGT INSEE a demandé que les adjoints de l'INSEE bénéficient de cette mesure. La direction va examiner la situation.

* Formulaire imposé aux agents C pour postuler en B : il est parfaitement illégal ! Juste avant les congés, la direction a voulu conditionner le passage au choix de C en B à la signature d'un formulaire où le postulant s'engager en cas de promotion en B à faire une mobilité et le stage de 6 mois à Libourne. Déjà, la direction de l'INSEE avait du faire marche arrière en retirant l'obligation de mobilité du formulaire à signer. Ne restait donc que l'engagement d'aller faire un stage. Or, la signature d'un tel engagement n'a aucune valeur, puisque le stage n'est pas statutaire et, donc, n'est pas obligatoire. Preuve en est, c'est que la direction de l'INSEE a engagé des discutions avec le Ministère des Finances pour " toiletter " le statut des B, toilettage dont la principale mesure serait de … rendre obligatoire le stage à Libourne. Par conséquent, tout C passant au choix en B peut continuer de refuser d'aller à Libourne, même s'il a signé le formulaire. Certes, il renierait sa signature, mais la direction ne lui a pas donné toutes les informations indispensables et, surtout, ce papier n'a aucune valeur légale !

* Attaché : en 2006 sera mis en place un concours interne spécial pour passer de B en attaché. En attendant, le nombre de passage au choix de B en A a été augmenté en 2005 (28 postes). Parmi les critères de sélection de la direction pour passer au choix figure la limite d'âge : elle aurait du être de 53,5 ans cette année (la direction, pour tenir compte de l'allongement des carrières, repousse cette limite de 0,5 an chaque année). Or, en 2005, les directeurs auront cette année la possibilité exceptionnelle de " proposer de très bons éléments " ayant même plus de 55 ans. Pour la direction, c'est une " mesure de reconnaissance d'agents bons et loyaux ( !) ". En clair, on crée une mesure exceptionnelle pour donner un dernier coup de pouce à ceux que les directeurs " apprécient " particulièrement !

Un signe montre l'absence de transparence de la direction de l'INSEE, tant au plan national que régional : on ne communique sur aucune de ces informations qui, pourtant, ont des conséquences sur votre carrière. Il est vrai qu'en matière de promotion, la direction a toujours préféré les magouilles !

2°) INES en garde à vue

Rassurez-vous, ce n'est pas la fille d'une de nos collègues de l'INSEE PICARDIE qui a (déjà !) des problèmes avec la police. Non, il s'agit simplement du projet Charpin-Sarkozy, baptisé INES, de création de nouveaux documents d'identité sécurisés (carte d'identité obligatoire et payante et passeport) comprenant deux données biométriques : photo d'identité numérisée et empreintes digitales. On l'a déjà dit, c'est un projet policier qui consiste à ficher 60 millions de personnes pour régler un problème de fraude qui ne dépasse pas les 9000 cas par an. En fait, le projet va beaucoup plus loin car, il suffira d'installer des bornes un peu partout pour ainsi repérer votre " puce " et vous suivre dans tous vos déplacements. Bref, n'importe qui pourra devenir un suspect potentiel ! C'est pourquoi la CGT s'est, dès le départ, opposée au projet.

Dans cette affaire, l'INSEE aurait le rôle de l'indic puisque l'Institut aura à confirmer ou non l'identité et la filiation des noms que lui fournirait le ministère de l'Intérieur. Malheur à celles et ceux qui s'appellent Czepczonsky, Volckcrick ou M'denkcalizzaz (noms de responsables CGT), car les erreurs d'orthographe sont courantes pour eux et les différences d'écriture en feront des fraudeurs potentiels tout désignés. En plus, on peut leur trouver, même s'il faut remonter parfois 4 ou 5 générations, une origine étrangère !

Non seulement le rôle que l'on veut faire jouer à l'INSEE ne déplaît à notre direction, mais elle est très fière de ce nouveau projet (le seul du projet du " Moyen terme 2010 " !) qui apportera travail et argent, puisque Sarkozy pour cela a de quoi payer l'Institut.

Et puis, comme souvent dans l'informatique et l'électronique, il y a eu le bug de l'été. La CNIL (commission nationale informatique et liberté) s'est dite " très préoccupée ", le rapport des Droits sur l'Internet a demandé la révision de INES et la commission des lois du Sénat a fait un rapport " très réservé " sur l'utilisation de la biométrie. Aussi, la consigne est, désormais, de " prendre le temps nécessaire aux conséquences " de la carte électronique ! Seul le passeport reste d'actualité, pour des raisons internationales (c'est une obligation européenne). Au ministère de l'Intérieur, on dit que le projet de carte serait reporté à 2008 (il n'y a pas des Présidentielles en 2007 ?) et qu'on éviterait même de passer par la loi ! En effet, pourquoi déranger nos élus pour de simples questions de liberté.

3°) Divers

* Effectifs : l'INSEE manque de personnel ! Alors que la direction de l'INSEE a préparé un programme de forte diminution des emplois d'ici 2010 (environ 10% des emplois actuels), le Département Programmation et Gestion de la DG constate que, gobalement, … les DR seront en sous-effectifs au second semestre 2005. Déjà, des travaux tels que SIRENE en souffrent. Aussi, soyons clair : ce qui guide le plan 2010 à l'INSEE, ce ne sont pas les travaux, leur qualité et leur développement, c'est " en faire moins avec moins ".

* Centre national informatique (CNI) de Lille : le personnel réagit. La direction de l'INSEE a décidé de fermer le CNI, après avoir, au fil des années, tout fait pour réduire volontairement ses travaux. Seulement, le personnel a décidé de s'y opposer : depuis l'été, rassemblement, coupures de visio-conférences, perturbations de réunions se multiplient. Face au refus de discuter de la direction de l'INSEE, les personnels préparent de nouvelles actions plus " spectaculaires ".

* Qualité des enquêtes : fin avril 2006 aura lieu la 2ème conférence européenne sur la qualité dans les enquêtes statistiques à Cardiff. Une note de la direction générale indique qu'il est souhaitable que la France soit bien représentée. Sauf que la note précise qu'il n'est pas question de financer le déplacement ! " Chaque participant devra financer sa participation ". Bref, allez-y mais à vous de vous faire financer ou de vous payer le voyage. Vive la coopération européenne !

* Félicitations : pour favoriser nos futures promotions, nous tenons à féliciter M.Charpin, directeur général de l'INSEE, pour sa nomination au choix comme Inspecteur général de classe exceptionnelle début septembre. Comme quoi ça sert d'être proche de son ministre…

A suivre. Bientôt, le Second Episode ou " Comment le comité de direction a voulu régler votre sort cet été " …