Syndicat C.G.T.
INSEE PICARDIE

LE COLLIMATEUR
16 février 2007

 

 Tout va très bien Madame la Marquise. C'est la tonalité générale des comptes rendus du comité de direction de l'INSEE PICARDIE. Évidemment, l'essentiel n'y est pas. Un exemple au hasard : ce qui est prévu pour la direction régionale (DR) en 2010.

" Discourir à Berny-sur-Noye n'évite pas de se faire berner par un discours à la noix " C'est par ce proverbe picard que nous avions conclu notre tract du 25 octobre 2006, suite à la grand messe organisée par la direction de l'INSEE PICARDIE début octobre, qui avait réuni l'ensemble des chefs de division de la direction régionale.

A l'époque, elle était censée préparer les propositions pour 2010 de la DR. Cela avait laissé un sentiment que les conclusions étaient déjà préétablies. Elles étaient les suivantes : attente de délégations de travaux de la DR d'lle-de-France, création d'un pôle ECMOSS, partagé avec une ou deux DR, dont Toulouse. Et il était aussi évoqué un pôle - un pôle Insee Contact (PIC : un centre d'appel) spécial entreprises - dont nous avions déjà montré qu'il était officieusement annoncé à… Insee Infos Services (IIS).

Aujourd'hui, deuxième épisode. Mardi 13 février, en guise de cadeau de Saint-Valentin, la direction générale a annoncé officiellement que tout ECMOSS irait… à Toulouse d'ici 2009. En clair, non seulement, la DR de Picardie n'aura pas de travail supplémentaire, mais elle va encore en perdre, puisque le travail ECMOSS va disparaître à Amiens !

Dans le cadre de la mise en place de Résane (le réseau des statistiques d'entreprises) qui est centré sur la DR de Nantes, Toulouse perd l'enquête annuelle d'entreprises. En compensation, la DR de Toulouse obtient, au minimum, deux pôles : la formation et ECMOSS. La direction, pleine de " bienveillance " pour Amiens, dit que " ECMOSS resterait à Amiens, le temps de trouver des travaux de substitution ". Courageusement, la direction ne rendra publique ses décisions au sujet d'EMOSS que mi-mars !

Donc, voici l'horizon 2010 de la DR de Picardie qui se " dégage " : fermeture du bureau d'information, abandon d'EMCOSS qui vient juste de se mettre en place, réduction importante des travaux de la division OLEE et, en face, de vagues promesses, telles une délégation de ce que la DR d'Ile-de-France ne veut plus, comme une extension géographique du réseau enquêtes entreprises (REE), et des travaux de substitution à ECMOSS à déterminer. En résumé, presque pas de travaux pour compenser nos pertes, sauf un où il faudra se déplacer aux quatre coins du Nord et de l'Ile-de-France, même si on promet de faire davantage d'enquêtes téléphoniques. Enthousiasmant, non ? Naturellement, nous n'avons qu'un souhait : être officiellement démenti par la direction de la DR !

En tout cas, une chose est claire : la direction locale se moque du personnel. Elle fait croire à des projets qui n'ont jamais existé pour Amiens. Son seul objectif est de retarder le plus longtemps possible la vérité pour ne pas nuire à sa carrière, sachant qu'en 2010, tout cet encadrement sera parti ! Pourtant, en quelques années, on est en train de détruire ce que le précédent directeur avait obtenu ou maintenu : nouveaux travaux (enquêtes ménages, recensement de la population, pôle Bassin parisien), 115 personnes à la DR, etc.

De plus, la direction générale évoque déjà en coulisse, avec l'aide de certains directeurs régionaux, l'après 2010 et de nouveaux regroupements de travaux, y compris de DR. Mais, bien sûr, cela, officiellement, n'existe pas…

En bref

* Privilèges. Certaines candidats à l'élection présidentielle évoquent les " privilèges " des fonctionnaires, citant même notre salaire et la hausse de notre pouvoir d'achat ! L'actualité vient de montrer que c'est loin d'être le cas. Ainsi, la loi autorise les salariés du secteur privé, à condition que l'employeur le veuille, à verser une prime de transport pouvant atteindre jusqu'à 100 euros aux personnes qui utilisent leur véhicule personnel pour aller au travail, si elles n'ont pas accès à des transports collectifs. Ce n'est pas le cas dans la Fonction publique.

* Une baisse du gaz ? Le gouvernement avait justifié la hausse du prix du gaz de 30% par le fait que le pétrole avait augmenté. Depuis, il a bien diminué… mais pas le gaz. Aussi, la CGT demande une diminution de son prix.

* Chômage. Le "vrai" chiffre du chômage serait de 8,9 % de la population et non de 8,6 %, celui que l'INSEE ne veut pas corriger avec l'Enquête Emploi, comme chaque année. C'est ce qui ressort d'une étude publiée hier par l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), observatoire composé, notamment, d'anciens de l'INSEE. Selon cette analyse, le nombre de demandeurs d'emploi en 2006 n'aurait pas baissé de 270 000 personnes, mais seulement de 181 000. D'après leur étude sur " les créations nettes d'emploi, les sorties de formation et les départs à la retraite", il y a eu, l'an dernier, 243 000 créations d'emplois et la population active s'est accrue de 62 000 personnes. Logiquement donc, le chômage aurait dû baisser de 181 000. Pourtant, l'ANPE a enregistré 270 000 demandeurs de moins. Cherchez l'erreur !