Syndicat C.G.T.
INSEE PICARDIE

LE COLLIMATEUR
16 mars 2006

 

 1°) CPE : continuons la mobilisation

La journée du 7 mars contre le contrat première embauche (CPE) a été couronnée de succès : des manifestations dans toutes les régions, des facs bloquées…Les jeunes, premiers concernés, étaient au rendez-vous. Partout étudiants, lycéens…mais aussi salariés du public et du privé sont venus défendre un droit du travail peu à peu dépecé par ce gouvernement. Résultat, près d'un million de manifestants. Depuis, la protestation s'amplifie encore.

C'est pourquoi nous devons continuer à agir massivement aux côtés des jeunes mobilisés dans nos lycées, universités pour montrer que nous n'acceptons pas de voir les salariés livrés à une précarité généralisée ! Non à la précarisation des jeunes !

Il faut se mobiliser jusqu'au retrait de ce CPE. Aussi, venez nombreux à la manifestation du samedi 18 mars, 14H30, à la Maison de la Culture d'Amiens.

2°) Journée de solidarité : la CGT apprend à compter à la direction

La direction a donné satisfaction à la revendication de la CGT INSEE à propos de la façon dont était calculée la " journée de solidarité " pour les personnes à temps partiel. Rappelons que le gouvernement a décidé de retirer une journée de congé de 7H, pour les personnes à temps plein, au titre de cette soi-disant solidarité. C'est profondément injuste. Cela l'était encore plus pour les personnes à temps partiel à qui on retirait, par exemple, 7H15 pour un mi-temps !

Aussi, l'intervention de la CGT conduit à une nouvelle répartition des congés selon le taux de temps partiel (voir ci-après). Par ailleurs, il faut créditer chaque personne de quelques minutes puisqu'on retire une journée de congé de 7H30 à un temps plein alors que la " journée de solidarité " compte pour 7H. Donc, pour un temps plein, on redonne un crédit de 30 minutes, pour un " 90% ", un peu moins, etc.

Cet exemple montre qu'il faut être vigilant sur tous les points car la direction profite à chaque fois des changements pour rogner nos droits. Ainsi, en Picardie, la fête des mères (28 mai) doit toujours l'occasion d'accorder une demi-journée de congé aux mères de famille…

Temps de travail

Nombre de jours de congés

Arrondi à la demi-journée supérieure

Ajout de 2 jours de fractionnement

Congés 2006 (en jours)

100%

39

39

2

41

90%

35,1

35,5

2

37,5

80%

31,2

31,5

2

33,5

70%

27,3

27,5

2

29,5

60%

23,4

23,5

2

25,5

50%

19,5

19,5

2

21,5


3°) Marchés : prendre en compte les critères sociaux et environnementaux

Depuis de nombreuses années, la CGT demande que des critères sociaux et environnementaux soient intégrés aux appels d'offres que lancent les entreprises et administrations. Cette idée fait son chemin puisqu'un chef d'entreprise vient de déclarer, à ce sujet, qu'une fragilité sociale en terme de recrutement de personnel (emploi précaires) peut conduire à un risque en matière de qualité. D'où l'idée d'introduire dans l'appel d'offre des précisions sur les moyens humains, mais aussi sur les matériels et produits utilisés afin de veiller à leur compatibilité avec l'environnement. Nous demandons que cette démarche soit mise en pratique à l'INSEE PICARDIE, à commencer pour le marché de nettoyage de locaux, qui sera renouvelé en fin d'année. C'est d'autant plus important que l'on sait que le détenteur actuel du marché est régulièrement condamné pour non-respect du droit du travail.

Mais, pour pouvoir veiller à l'inscription de ces critères sociaux et environnementaux dans les appels d'offre et leur respect, la CGT revendique la transparence. Aussi, il faut que le contenu des cahiers des charges en cas d'appels d'offre et de contrats commerciaux soit communiqué aux syndicats. Cela permettrait d'ailleurs, pour reprendre le cas du nettoyage des locaux, de savoir quel est le service demandé et à quel coût… et, peut-être, de mettre en évidence, notamment, que pour réduire les coûts, on demande souvent le strict minimum. Notre démarche va dans le sens du progrès et, d'ailleurs, est appuyée par un rapport récent de l'Inspection générale des affaires sociales.

4°) Sarkozy en échec

Les syndicats de l'Imprimerie nationale ont obtenu gain de cause. Le Conseil d'Etat a confirmé que les passeports biométriques devaient être fabriqués par cet établissement public. Ce sont ces passeports, obligatoires pour aller aux Etats-Unis, que le Ministre de l'Intérieur voulait confier au privé. Le tribunal administratif avait déjà donné tort au ministre, mais qui s'était pourtant pourvu en Cassation.

Ce jugement met donc (provisoirement ?) fin à des mois de procédures judiciaires, menées uniquement à cause de l'entêtement de M. Sarkozy de vouloir favoriser le privé au mépris de la loi ! Ce choix idéologique et sectaire du ministre a pour conséquence une perte de temps et d'argent dont sont victimes les personnes voulant aller aux USA et l'Imprimerie nationale. Ainsi, l'obligation d'avoir un visa pour les USA, faute de passeport biométrique, et son délai d'attente ont provoqué une baisse de 35% du trafic touristique vers cette destination ! Une nouvelle preuve que M. Sarkozy préfére ses intérêts à ceux de la France.

5°) En bref

* Remboursement des frais de déplacement. La CGT demande une augmentation du montant de remboursement des frais de déplacement. Cela est nécessaire aussi bien pour les indemnités kilométriques que pour les forfaits de nuitées et de repas. D'ailleurs, vous ressentez de plus en plus ce problème car la direction de l'INSEE multiplie les réunions décentralisées alors que ce forfait de nuitée est, en province, encore plus insuffisant (15 euros de moins qu'à Paris).

* Colloque. Le 29 mars a lieu le colloque "La statistique publique au service de la démocratie", organisé par les syndicats CGT, CFDT et SUD de l'INSEE. La direction de l'INSEE accorde un temps de 7H30 pour y assister, mais il faut, à l'INSEE PICARDIE, faire une demande de mission (sans frais de route) dans l'application informatique de la DR. Par ailleurs, on vous délivrera une attestation de présence lors du colloque. Enfin, comme l'inscription à ce colloque est individuelle, nous ne connaissons peut-être pas tous les inscrits de la DR. Si vous pouviez signaler votre inscription à la CGT INSEE PICARDIE par messagerie (ce n'est pas une obligation), nous pourrions voir, selon le nombre, s'il est possible d'avoir des réductions de tarif SNCF.

* Amiante. Le contrôle de présence d'amiante dans les locaux de l'INSEE PICARDIE indique " un avis réservé sur la présence d'amiante dans les matériaux à l'intérieur des portes coupe-feu et dans les portes du local machinerie ascenseur au sous-sol ". Nous serons attentifs à ce dossier et au danger potentiel qu'il constitue.

* Formation. Il est urgent de connaître, tant pour les candidats que les services, les dates et modalités de la formation de contrôleur principal à Rouen. Nous demandons à la direction de Picardie d'intervenir pour activer le mouvement.

* Les Français sont attachés à leurs services publics. Selon un sondage IPSOP pour le Monde, ils sont 54% à penser que les fonctionnaires d'Etat ne sont pas trop nombreux et plus de la moitié aussi à estimer que tous les départs en retraite devraient être remplacés. Voilà qui va à l'encontre de ce qu'on voudrait nous faire croire.