Syndicat C.G.T.
INSEE PICARDIE

LE COLLIMATEUR
31 janvier 2007

 

 1°) Une DR de l'INSEE en moins chaque année

Le contrat " pluriannuel de performance " est en cours de signature entre l'INSEE et le ministre des Finances. Il est destiné à fixer entre 2007 et 2009 les moyens humains et budgétaires des directions du Minefi, dont l'INSEE. Naturellement, par souci de " transparence " et de peur que les personnels ne comprennent pas sa " portée ", l'information est tenue secrète ! Pourtant, nous sommes en mesure de vous dire que ce plan prévoit la suppression de 110 postes par an pendant 3 ans, soit l'équivalent d'une direction régionale chaque année ! Ces informations ont été approuvées par les directeurs régionaux lors de leur dernière réunion. Charge à eux de préparer le terrain pour " rationaliser " les effectifs.

Sauf qu'un directeur vient de refuser cette logique de recul de l'INSEE, où tout s'organise en secret et sans débat. Il a demandé à s'entretenir avec le syndicat CGT de l'INSEE pour fournir certaines de ces informations " confidentielles ". Sans trahir nos sources, on peut quand même dire que le téméraire directeur soucieux du service public n'est pas en poste en Picardie. Mais cela n'étonnera personne.

2°) Un besoin de comptes " sociaux "

La France est un pays riche où les inégalités sociales se creusent. Malheureusement, les statistiques pour mesurer cette évolution manquent ou sont peu adaptées. Aussi, la CGT a demandé il y a déjà longtemps et avec instance au sein du CNIS (conseil national de l'information statistique) l'organisme qui est chargé de préparer le programme statistique français, l'élaboration de comptes sociaux annuels, tant au plan du pays que des régions, couplés aux comptes et bilans économiques actuels. En effet, les statistiques sur les inégalités sociales sont étroitement articulées et expliquées par celles décrivant le fonctionnement de l'économie.

C'est ce que nous avions dit, il y a un an, au chef de l'Inspection générale de l'INSEE, auprès de qui nous avions souhaité une rencontre lors de sa venue à Amiens. Il nous avait répondu ne pouvoir en tenir compte que si le CNIS relayait cette idée. Le CNIS l'a fait mais l'INSEE continue à ne rien entendre. C'est une nouvelle preuve que l'INSEE s'éloigne de plus en plus des préoccupations du grand public, comme l'a récemment montré sa prise de position pour conforter le discours officiel sur la hausse du pouvoir d'achat en France. Cela contredit aussi sa " communication " officielle qui consiste à dire que l'INSEE étend son offre d'information pour justifier les plans de recul du service public rendu. La vérité est que l'INSEE limite de plus en plus son écoute et son offre aux pouvoirs officiels (politiques ou administratifs) et, forcément, se contente de plus en plus, de relayer le discours " officiel ".

3°) Pour l'emploi et les salaires le 8 février

Fermeture des implantations administratives ; plans pluriannuels de suppressions des emplois, attaques des statuts, des droits et des garanties collectives, pertes de pouvoir d'achat, mise en cause de la protection sociale complémentaire, depuis plusieurs années maintenant, les personnels du Ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie sont confrontés à des politiques régressives.

Dernièrement, le Ministre de la fonction publique a tenté de désamorcer la colère des personnels en annonçant une revalorisation salariale de 0,8 % au 1er février, mais rien pour 2007 !

Face à un tel blocage, nous vous appelons à participer aux grèves et manifestations du 8 février, initiées par les organisations syndicales de fonctionnaires CGT, FO, FSU, UNSA, Solidaires et CFDT.

La CGT réitère sa demande d'ouverture d'un véritable processus de négociations au MINEFI sur les revendications des personnels :

- Contenus, rythmes et finalités des réformes.
- Développement d'un service public de pleine compétence sur l'ensemble du territoire.
- Arrêt des suppressions d'emplois.
- Définition d'un plan pluriannuel de recrutement et de requalification des emplois.
- Revalorisation des traitements, des régimes indemnitaires versés et des frais de déplacement remboursés.
- Respect et développement des droits statutaires et des garanties collectives.
- Mise en œuvre d'une protection sociale complémentaire solidaire et de qualité par nos mutuelles bénéficiant à l'ensemble des personnels, fonctionnaires actifs et retraités, non titulaires.

4°) En bref

* Les bons mots du nouvel an. Lors des vœux de nouvel an à l'INSEE PICARDIE, le directeur a indiqué que la direction régionale de l'Équipement et la Banque de France, pouvaient être considérées comme nos" concurrents ", parce qu'elles peuvent produire des statistiques voisines des nôtres. Cela a suscité un certain émoi chez les statisticiens en poste dans les services statistiques ministériels de la région. Comme disaient certains en réaction à ces propos : aujourd'hui, on nous considère comme des concurrents, mais quand on a besoin de nous (bilan économique, etc.), on nous appelle alors partenaires ! Avec une telle logique, on comprend que l'INSEE joue de moins en moins son rôle de coordination du système statistique français !

* Notation. Votre notation a été faite et envoyée à la direction générale courant janvier. Elle vous sera bientôt communiquée. Nous vous rappelons qu'à cette occasion, vous pouvez demander une justification de celle-ci à votre responsable hiérarchique lors d'un entretien qu'il ne peut vous refuser.