Syndicat C.G.T.
INSEE PICARDIE

Compte rendu de la réunion syndicat C.G.T. - Direction de l'INSEE PICARDIE du 17 mai 2000

1°) Budget

Une bonne partie du budget prévu pour la DR (2 839 874 francs) a été attribuée par la DG. De plus, la DR demande un complément de financement à la DG pour le TEP 2000, sorti début 2000 et payé sur les crédits DR (nous avons rendu les crédits DG prévus fin 1999) et pour le dossier " Créations d'entreprises ".

121000 francs de crédits immobiliers et mobiliers sont prévus, mais rien n'a encore été dépensé. Les projets envisagés sont les papiers peints et peintures de l'escalier, la réfection des sols des 1er et 2ème étages, les visites annuelles de sécurité de détection incendie (prévue à Etouvie le 23 mai, à la DR le 24 mai), les modifications d'installations électriques au GIIR (prévue deux samedis matin à cause des coupures électriques occasionnées), des travaux dans la salle de visioconférence du 3ème étage, une homogénéisation des mobiliers de la DR.

2°) DOPS et OCRE

Pour la DOPS, nous avons signalé qu'il existait toujours des incertitudes pour le calendrier des nouveaux travaux destinés à remplacer Sirene, en particulier pour savoir qui reprend Sirene Picardie et quand, et pour la date de démarrage du recensement rénové de la population (RRP) en raison de sa technique encore mal définie et des conséquences sur les précisions et la qualité des résultats (impossibilité d'avoir des chiffres à l'îlot, dégradation des possibilités de chiffrement de l'activité, incertitudes sur la précision des résultats pour la profession).

La direction estime que la démarche actuelle permet de penser que la mise en place du RRP se fera en 2002. Pour le reste, les enquêtes entreprises restent prévues à Amiens en 2001 et il faut attendre l'évaluation du transfert de Sirene Basse-Normandie à Rouen. Reste encore à convenir avec Lille du moment du transfert de Sirene Picardie. En tout cas, la DR ne donnera pas l'impression qu'elle souhaite pérenniser Sirene à Amiens, en particulier en ne s'engageant pas dans les formations à venir.

Pour OCRE, la réforme prévue de l' " action régionale ", nous nous sommes inquiétés des conséquences que peuvent avoir la mutualisation et l'harmonisation des travaux dans une DR comme Amiens où les effectifs consacrés à l'action régionale diminuent ? Quelle marge de manoeuvre locale restera-t-il ? S'il faut développer les coopérations, OCRE n'est-elle pas plutôt un moyen de la DG de renforcer son pouvoir sur les DR ?

La direction souligne la qualité des rapports des groupes de travail régionaux ayant réfléchi sur OCRE. Ceux-ci sont à disposition de tous ceux qui souhaitent en prendre connaissance. La DG publiera en juin une note de synthèse à laquelle les DR devront réagir. La direction pense que les DR préserveront leur autonomie d'action et souligne qu'à l'INSEE PICARDIE, SED et SES doivent s'occuper de l'action régionale.

 

3°) Effectifs

Nous avons rappelé la situation actuelle : départs prévus et à venir de C, B et Attachés et pas de demandes de mutation pour Amiens. Nous avons demandé que la DR se positionne dès maintenant pour obtenir des adjoints administratifs issus du concours prévu en fin d'année et qu'une demande similaire soit faite pour les contrôleurs. A noter qu'un agent des Impôts d'Amiens est admissible au concours interne de contrôleurs de cette année. Pour les Attachés, nous demandons que la DG intervienne pour inciter des candidats à venir à Amiens, comme elle le fait pour les postes de chefs de service. Nous avons par ailleurs suggéré que la DR fasse, en début d'année scolaire, une information dans les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) et à la faculté d'économie de la région pour mieux faire connaître les concours de l'INSEE, afin d'avoir peut-être des picards parmi les futurs agents de l'INSEE. Nous avons aussi renouveler notre souhait de voir la présence d'emplois handicapés à la DR.

Pour les A, la direction a souligné qu'il y avait des candidats pour les postes d'administrateurs, attendant les décisions de mutation de la DG, et n'exclut pas d'essayer de pourvoir les postes vacants d'attachés par d'autres moyens (mise à disposition de personnes venant d'autres administration, etc.). Pour la démarche auprès des étudiants de facultés et CPGE, la direction va demander à la division formation de préparer un dossier pour entreprendre une telle démarche. Pour les emplois handicapés, il faut d'abord que les handicapés passent par une commission spéciale, la COTOREP, et réussissent les concours de l'INSEE pour accéder aux postes réservés. La direction s'engage à voir avec la COTOREP pour faire connaître les possibilités de travail à l'INSEE, afin de susciter des candidatures.

l Nous avons demandé les conséquences sur l'organisation de la DR et des travaux si les départs actuels n'étaient pas compensés.

La direction considère d'abord que la baisse des effectifs n'est toujours pas acquise. Si tel était le cas, elle examinerait les possibles réorganisations, sans exclure, s'il le fallait, de procéder à des mouvements de personnel.

l Nous avons profité de l'occasion pour rappeler l'opportunité d'un travail de rétrospective démographique pour la Picardie, par commune sur une longue durée. Ce travail nous paraît toujours d'actualité, tant en interne qu'en externe, d'autant que ce projet, qu'une équipe est prête à effectuer en Picardie, est déjà réalisé dans d'autres régions avec succès.

La direction va rediscuter de ce projet avec la direction du SED.

4°) CNGP

Nous avons rappelé le mécontentement du personnel vis à vis de la demande d'audit par la DG, indiquant que le CNGP n'était qu'un maillon de la filière des publications de l'INSEE et en subissait tous les dysfonctionnements. Nous avons demandé les conclusions de la visite de la représentante de l'Inspection générale à la DR le 9 mai.

La direction pense que, suite à cette visite, le contenu de l'audit va être revu. Cela sera plus une étude sur le fonctionnement de la filière des publications, sans qu'on connaisse encore l'ampleur des services et fonctions examinés. En tout cas, l'audit ne se limitera pas au seul CNGP. Actuellement, la représentante de l'Inspection générale consulte, notamment la direction de l'informatique, pour mesurer toutes les dimensions du problème. Rien ne se fera avant septembre.

A suivre de près pour que le rôle du CNGP soit pris en compte à sa véritable valeur... 

5°) 3ème étage

Les travaux pour la fin de l'aménagement du troisième étage ont commencé et se prolongeront jusqu'à la mi juillet. Nous avons demandé qu'une meilleure information du personnel sur le sujet soit réalisée : à la fois pour la prévention à l'avance des gênes importantes (bruit, coupures d'électricité et d'informatique, etc.), et sur le projet lui-même (plans, câblage, climatisation, etc.)

La direction signale que les 550000 francs obtenus pour les travaux comprennent maintenant les peintures et papiers peints (non prévus au départ). La climatisation n'est pas comprise actuellement. Aussi, la direction étudie la possibilité d'utiliser des crédits exceptionnels du budget pour la réaliser. Un devis est attendu. Les plans des bureaux, qui accueilleront le service Développement informatique, la cartographie et une salle de formation plutôt destinée à l'informatique, sont affichés au rez-de-chaussée (bureau courrier). La direction s'engage à informer à l'avance le personnel des gènes prévisibles (ce sera le cas par exemple pour les installations électriques qui concerneront tout le couloir du 3ème étage) et à faire d'avantage d'informations sur ces travaux.

6°) Vacataires et stagiaires d'été

Nous avons demandé ce qui avait été obtenu pour la DR en matière de vacataires d'été et quels étaient les critères choisis pour les postes à pourvoir, comme il est fait référence dans la note de service à ce sujet. Par ailleurs, nous avons souligné l'importance de bien définir et préparer les travaux qui seront proposés, dans l'intérêt notamment des personnes qui en auront la charge.

La direction informe que 4 mois de vacataires ont été accordés par la DG. Ils seront utilisés pour le tourisme, le secrétariat de direction et du SAR, le courrier-standard, le CNGP et, peut-être, le secrétariat SED. Pour les critères, cela dépend d'abord des périodes de disponibilité. Par ailleurs, ils sont variables selon les postes : notions demandées d'informatique, de gestion téléphonique, etc. Les résultats de l'appel d'offre seront connus début juin. Il n'y aura pas de stagiaire d'été, ni d'élève attaché ou administrateur, faute de temps pour préparer sérieusement leur travail.

7°) SOFT

Nous avons renouvelé les remarques de dysfonctionnements persistants de SOFT et demandé que les moyens soient mis pour résoudre définitivement les problèmes.

La direction informe qu'il existe toujours des difficultés pour récupérer automatiquement les horaires variables et qu'une septième version du logiciel sera testée en mai. Espérons que cela sera la dernière !!! Par ailleurs, la déclaration à la CNIL a été faite le 13 avril.